Edition XIV
Paru le 02 Mai 745
x

Voici le mois de mai,

Où les fleurs volent au vent,

Où les fleurs volent au vent si jolie mignonne

Où les fleurs volent au vent si mignonnement



Ou les boulets de canons valsent au gré du vent,
Accompagné de cendre et de sang !



Et oui, le mois de mai risque d'être moins romantique que d'habitude !
Le tournoi "King's of Survivors" commence !


Quatre équipes, composés de pirates motivés et actifs vont s'affronter afin de devenir le roi de Survivors ! Pour gagner, ils doivent coopérer et se taper dedans : Pas de plats,
pas de maladies, pas de brèches, que des canons et des batailles !


Pas de quartier, que le meilleur gagne !


Pour profiter de ce tournoi, rien de tel qu'une VDO remplie de texte et des ragots !


Bonne lecture !

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

mini-sommaire:
- SurvInfo
- "Grandfather's story" d'Ystos
- "Le vieil homme à la pelle " de boeufmann
- "Qui veut la pendaison de Barbe Noire : chapitre 3" de Matt
- Spotted Survivors
- "Targonia" de Tchoucra
- "La Légende du duo Pikus & Kyoninus " de Kyo
- "Bob la légende " de DocteurGang
- Playlist du mois
- Un joyeux Anniversaire ! A qui ? A vous !
- "Ragots de mai : Fais ce qu'il vous plait "

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

SurvInfo

Le mois d'avril ne s'est pas découvert d'un fil. Il n'a pas eu grand chose.
Les poissons d'avril ont inondé les mers et récompensera celui qui en a le plus péché.

Il y a eu certaines guerres et quelques monstres. Un s'est quand même fait bien connaitre. Bloody a essayé de dresser le monstre Maléfique mais n'a réussi qu'à mettre du bazar et rendre des joueurs riches. Résultat : elle n'a plus le droit d'amadouer des monstres...

Sinon, c'est assez calme, les pirates sont en cours, en travail ou dans leurs lits. D'ailleurs, les prochaines VDO seront plus courtes, car les examens et autres projets approchent. Mais elles reviendront en force plus tard !

Comme d'habitude, la rédaction recrute toujours des pirates motivés pour écrire des textes !
Si vous vous sentez prêt à écrire très souvent pour la VDO, envoyez votre candidature à Bloodyethelflint !

C'est tout pour les SurvInfo,
à la prochaine !

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Grandfather's story


Il était une fois, un vieil homme qui pêchait tranquillement sur sa petite chaise avec sa canne à pêche artisanale et un asticot en guise d'hameçon au bord d'un torrent. Le courant était si fort qu'on ne pouvait voir ce qui se trouvait en dessous de l'eau. Un jeune homme qui accompagnait le vieil homme, lassé après plusieurs heures d'attentes, sans discussions ni préoccupations se leva et alla vers le vieux d'un pas ferme et décidé :

<< Eh ! grand-père, ça fait des heures que j'attend sans rien faire et tu n'as toujours pas attrapé un seul poisson et vu la vieille branche que tu tiens dans la mains tu ne risques de ne rien attraper! >> l'interpella-t-il

<< ... >>

<< Eh oh je te cause papy ! >>

<< ... >>

<< Bon j'en ai marre, je rentre à la maison quitte à y aller à pied ! De plus ça me fera une occupation. >>

<< Compte les mouettes mon jeune garçon insouciant et intrépide >>

<< Tu me prend pour un idiot ou quoi? Tu vois très bien qu'il n'y en a pas de mouette ! A part toi et moi il n'y a personne même pas un malheureux poisson >>

<< Je sais >>

<< Bien bah puisque tu sais que tu attraperas rien on peut rentrer ! Enfin, quel soulagement j'avais l'impression d'être au bagne mais en ne faisant rien. Ou alors de ramer dans un bateau comme un stupide esclave >>

<< La ferme >>

<< Pardon ? >>

<< Tu ne connais rien aux rameurs d'un bateau >>

<< Et tu t'y connais plus que moi sûrement >>

<< Assurément. Bien que je t'ai raconté nombre de mes aventures, je ne t'ai peut être pas tout dit. Une sombre et lumineuse histoire que je n'ai encore jamais raconté à personne. Penses-tu être assez sage et silencieux pour l'écouter. >>

<< Sûr que oui ! >>

<< Et assez mature ? >>

<< C'est bon grand père je sais que tu me fais marcher là seulement pour que je reste, tu m'as déjà raconter toute ta vie de A à Z >>

<< Donc qu'ai-je fait de 23 à 28 ans ? >>

<< Tu ... tu ... tu faisais quoi déjà? >>

<< Et bien c'est ce que je vais te raconter :

" Nous étions un lundi matin du mois de février de l'année 4142, je me réveillais tôt ce jour là, car c'était le matin de mon 23eme anniversaire. Lorsque je descendis l'escalier fait de bois craqua, comme à chaque fois que je l'empruntais et à chaque fois j'avais peur qu'il ne se casse et que je ne me casse un bras ou une jambe.

Seul avantage, mes parents pouvaient m'entendre et je leur faisait pas peur car ma mère avait horreur que l'on fasse ça, elle serait prête à nous fouetter ! Elle détestait afficher sa peur devant des personnes quelles qu'elles soient ! Normalement j'aurai dû commencer ma journée par traire les vaches et pomper l'eau du puis sauf que aujourd'hui était mon 23eme anniversaire ce qui signifie le passage de l'âge adolescent à l'âge d'adulte. Dès que je descendis mon père et ma mère me sautèrent dessus et m'embrassèrent de partout !

" Que nous sommes fier de toi mon grand ! " disaient-ils car sur les 9 enfants qu'ont fait mes parents, seul ma sœur jumelle et moi étions encore en vie,
les autres emportés très jeunes par la maladie ou la famine.

Après avoir pris mon petit déjeuner, m'être laver et avoir mis mon plus beau habit, je me rendis sur la falaise qui surplombait la mer astrale pour contempler le reflet des quelques étoiles qui n'avaient pas été cacher par la clarté du soleil qui commençait à se lever.
Ce fut magnifique et sans doute le plus beau jour de ma vie, une étoile filante parcourut le ciel et je fis un vœux, le vœux que pendant 5 longues années j'allais vivre comme un homme, en combattant pour une cause et devenir aussi riche que les nobles.
Ce rêve se réalisa ... Mais pas de la façon dont j'espérais.

Au loin, j'aperçus un navire, curieux je me mis à avancer vers la falaise, un peu trop près du bord mais je n'en avait que fait après tout, il était si rare de croiser un navire ! Sauf que je n'avais pas pris en compte la grosse bourrasque de vent qui souffla dans mon dos et qui me dit chuter dans la mer, ne sachant nager , j'essaya d'attraper un objet pour me maintenir à la surface mais je n'en trouvait aucun, mes vêtements, gorgés d'eau commençaient à m'emporter dans les eaux troubles et profondes. Juste avant d'être pris au piège, sous l'eau je pris une grande bouffée d'air, mais petit à petit je m'essouffla et vit l'ombre de la mort approcher vers moi et je m'évanouis.


Lorsque je rouvris les yeux, je vis une femme avec une robe blanche et des cheveux blonds qui pendant derrière son dos, elle était tellement belle !
" Suis-je au paradis ? "

A ma grande stupeur l'ange me répondit :
" Nan crétin tu es sur le pont et tu le salis, les matelots vont devoir le renettoyer à cause de toi, ils vont surement te le faire payer très cher ! "

Ces paroles me tirèrent aussitôt de ma rêverie et je fus sur mes pieds en moins de deux sauf que un homme, croyant à un signe de violence me frappa violemment le crâne avec le manche de son sabre et je m'écroula aussitôt sur le plancher. "


A suivre !

Ystos



------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le vieil homme à la pelle :

Le vieil homme à la pelle: Personne très connue sur Forest Gun, échange des pelles contres des cannes à pêche. Mais, une question me viens à l'esprit, moi, voyageur inconnu...
Qu'a fait cet homme toute sa vie avec ces pelles ? A quoi lui servent toutes ces pelles qu'on lui donne ?

Je suis donc parti enquêter sur l'histoire de ce vieil homme. Après moult voyages, j'ai enfin réussi à connaître une part de son passé.



Quand il était petit, cet homme avait un père croque-mort. Tous les jours, il voyait son père creuser des trous dans la terre. Mais à chaque fois qu'il demandait ce que son père faisait, celui-ci lui répondait qu'il cherchait quelque chose, de peur d'effrayer son fil en lui disant que c'était des tombes. Un soir, son père ne revint pas, il lui avait pourtant dit, qu'aujourd'hui, il était encore parti chercher quelque chose !

Inquiet, il demanda à sa mère pourquoi son père ne revenait pas. Elle lui répondit ceci :
«Il a dû trouver ce qu'il cherchait». Mais, elle lui cacha le fait que son père avait un cancer et qu'il était mort en creusant une tombe et qu'il tomba dedans, le corps inerte.


Surpris, l'enfant se demanda ce qu'avait chercher toute sa vie son père ?! Il partit donc avec la pelle de son père et quelques autres, à la recherche de ce qu'avait cherché son père. Chaque jour, il fouillait la terre. Quand il avait finit de fouiller une île, il passa à une autre... Il grandit et vieillit sans rien voir. Quand il eut terminé toutes les îles sauf Forest Gun, il y alla.

Cependant une fois arrivé, il vit à quel point il avait vieillit, sans avoir rien trouvé. Même pas d'âme sœur. Il fut triste. Un jour qu'il fouillait sur la plage, il vit un pêcheur qui avait l'air heureux... Hébété, le vieille homme s'approcha de cet étonnant pêcheur si heureux de pêcher. Il lui demanda s'il pouvait pêcher avec lui, car il n'avait jamais fait cela.
Le pêcheur accepta et lui apprit à pêcher. Le vieil homme tout émerveillé qu'il abandonna l'idée de finir de fouiller la plage.



Mais la canne qu'il avait reçu du pêcheur se cassa. Etant trop vieux pour aller en chercher une autre, il demande depuis, une nouvelle canne à pêche à toutes les âmes charitables..


Boeufman



------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Qui veut la peau de Barbe N oire ? Chapitre 3 : Le vol de l’uniforme

Matt et son équipage sont en route pour sauver Barbe Noire des griffes de la Marine. Une fois le plan préparée, l'équipage arrive enfin sur Fortune ...

Sans perdre une minute, deux membres de l'équipage descendent du navire et partent en direction de la base de la Marine Royale. Quant au navir,e lui repart pour aller dans un lieu plus sûr.

Sam et Matt sont sur le pont et regardent les deux pirates partirent :

Sam : Tu crois qu’ils vont arriver à faire ce que tu leurs a demandé ?

Matt : Je l'espère sinon faudra changer de plan...

Sam , en rigolant : Ok. tu veux que je boss déjà sur ce plan B ?

Matt ,un air penseur : Oui, fais-moi sa pour l'instant.


Le panda, quant à lui, aide les autres membres à préparer le matériel dans ils auront besoins.


Retrouvant les deux membres, partis voler les tenues ... Nos deux amis s'appellent Peter et Dan.

Dan en parlant à voix basse : "Hey regarde on peut entrer par la ! Il montre un trou dans le mur. Peter hoche la tête pour dire oui et tous les deux s’enfoncèrent dans le petit trou. Arrivé de l'autre côté, ils prennent un escalier jusqu'au troisième étage. Bizarrement ils ne rencontrent personne...

Une vague de méfiance règne dans l'atmosphère.

Au troisième étage, toujours personnes. Alors nos deux compères continuent à marcher.

Peter : Tu ne trouves pas ça bizarre toi ?

Dan : De quoi ?

Peter : Bon qu'il n'y a personne ici ...

Dan : hum ....


Dan s'arrête et regarde autour de lui.

*Une mouche vol*


Dan : Oui effectivement, c'est bizarre. Tu crois qu'ils nous attendent ?

Peter en s'arrêtant : Je ne sais pas


GRRRRRRRRRR !!!




Peter et Dan font de gros yeux et se regardent...

En même temps, ils disent : C'était quoi ça ?!


Ils se retournent et aperçoivent un gros chien avec de la bave ,qui pend de chaque côté.

Peter : Ok. Sauve qui peut !


Ils se mettent tous les deux à courir, le gros chien leurs court après.


Dan : T'as pas un truc à lui balancer ?!

Peter : A part toi, je n’ai rien !

Chien : Wouuuaf !! Wouuuaf ! Grrrrrrrrrrr !

Dan : Enfoiré, t'es méchant là !

Peter : Tais-toi et cours. Sinon tu vas vraiment finir en 4h pour ce gros chien !


A une dizaine de mètre se trouve une porte entre ouverte.


Peter : Tu vois la porte là-bas ?

Dan : Oui et ?

Peter : Tu entres et moi, je m'occupe du chien ! On se revoit sur le navire !


Dan s'exécute et entre en vitesse dans la pièce et referme la porte.

Dan : Ouf heureusement, qu'il était là ... J'aurais jamais tenu avec ce chien ... Hum ...


Dan inspecte la pièce et se rend compte que c'est celle de Bourreaux, avec des tenues. Un sourire apparait sur son visage.

Dan : Bon alors ...


Peter qui se fait toujours courser par le gros chien, descend les escaliers et saute par-dessus la rambarde et atterrit dans le hall d'entrée.
Ils se précipitent vers la porte de sortie et s'enfuit rejoindre le navire, toujours le chien à ses trousses.

Dan, quant à lui, a trouvé les deux uniformes et il repart sans dommage.



A suivre !



Matt



------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Spotted Survivors


De Fenris :
"Ma pensée du jour,c'est que je m'ennuie a mourir en guerre"



Jer à ??? :

Je t'aimais, j'étais prêt a tout sacrifier pour toi. Mais tu m'as rejeté, trahi, tel que la blessure dans mon cœur restera ouverte à jamais. Laissant place à une haine aussi forte que mes sentiments antérieurs.Celle destinée se reconnaîtra, et je l’espère souffrira !



De Ayame à ???? :

A toi, celui qui arrive à m'intriguer… Sache que même si je ressens comme de la distance, je ferais mon nécessaire pour ne pas te gêner, et me ferait petite comme une souris pour ne pas t’importuner. Mais au moins, sache que tu es adorable, que je t’ai toujours apprécié, et que tu es très mignon :° (oups :x )
A toi de te reconnaître dans ce petit écrit... ;)



-----

Pour participer, rien de bien compliqué : Envoyez votre spotted à nottre mouette VDO ! Mettez comme titre "Spotted Survivors" pour qu'on puisse s'y retrouver!


Merci de votre participation a tous !


------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Targonia


Sur une plage presque déserte



- Bonjour ! Oui oui c'est moi qui te parle. Non mais ne t'en vas pas ! Je ne mange que de la salade tu n'as rien a craindre.

Mais tu es une tortue !


- Tu n'as jamais parlé à une tortue de ta vie toi ? Je me présente, Targonia, tortue de mère en fille depuis des générations !

Oui c'est un peu normal ça, une tortue ne va pas enfanter autre chose qu'une tortue...


- Comment ça c'est normal ?! Non ce n'est pas normal mon bonhomme ! J'en peux plus de cette vie... Vivre près de 200 ans, tu trouves ça normal ? Ah j'en ai vu des choses, des belles et des moins belles c'est certain ! Mais toi tu es qui d'abord pour m'insulter de la sorte ?

Un pirate !


- Ahahahah ! Toi, un pirate ! Non mais laisse moi rire !


Le pirate commença à s'en aller..



-Non non t'en vas pas ! D'accord t'es un pirate, mais où est ton équipage ?

Ils m'ont abandonné ici...


- Mais qu'est ce que t'as fais ? Attends, tu veux pas qu'on aille se poser un peu plus loin ? J'ai la carapace qui chauffe. Bon vas-y je t'écoute.


Après plus d'une heure d'explication, le jeune pirate termina enfin son récit.



- Ah oui quand même ! Tu les avais bien mis dans les entrailles de poissons quand même ! Mais bon de là à t'abandonner, c'est peut-être beaucoup... Bon bah du coup, je te souhaite la bienvenue sur cette île, Forest Gun ! Tu verras, il y a plein de jeunes pirates dans le coin, tu vas très vite trouver un nouvel équipage et voyager de nouveau!


Targonia commença à s'en aller vers le rivage, ne se sentant plus d'aucune utilité, mais le pirate vint se placer entre elle et la mer.



Attends ! Ne pars pas...


- Qu'est ce qu'il y a ?

Reste avec moi ! Vivons cette aventure ensemble ! Je suis sure qu'on peut former une bonne équipe.


- Tu veux que je reste avec toi...mais pourquoi faire ? 'Fin je ne te servirai à rien, je vais même te ralentir plus qu'autre chose, je suis une tortue, souviens toi...

Tu as dis toi même que tu as vu plein de choses, ton expérience me sera sûrement très utile.


- Comment ça mon expérience ? Insinue-tu que je suis vieille ? Oui c'est vrai, que je l'ai dis mais quand c'est moi c'est pas pareil ! Néanmoins fais attention si je viens avec toi, tu me gardes ! Pas question d'être balancé à la mer une fois que mes conseils ne te servent plus.

Mais non quelle idée ! Jusqu'au bout ! Ensemble ! Alors c'est d'accord ?


- Humf, quelle idée, ce n'est pas une idée mon cher ! C'est du vécu ! Et puis, je suis bien moi ici ! Pourquoi est-ce que je te suivrai ? Vas-y argumente.

Le temps passe plus vite quand on s'occupe ainsi tu ne te lamenteras plus sur le fait que vous puissiez vivre près de 200 ans car tu les verras même pas passer. De plus je me suis moi-même fait abandonné je sais donc quel mal ça fait ! C'est pour ça que je ne t'abandonnerai pas ! Alors convaincu ?


- Mouais bon c'est d'accord !

Génial ! Merci Targonia. En avant vers de nouvelles aventures!




C'est ainsi que nos deux héros débutèrent leurs aventures. Que deviendront-ils ? Leur duo va t-il fonctionner ? Vous saurez ça au prochain épisode...Peut-être.


Tchoucra



------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La Légende du duo Pikus & Kyoninus


Il était une fois, deux Pirates, des mousses qui avec leur équipage respectif, voguaient sur les mers. Le premier s’appelait KyoShiro, surnommé Kyo’ et le second Pikpasmasalad, surnommé Pik.

Ils avaient en fait grandi sur la même île, Forest Gun. Mais dès leur plus jeune âge, les deux enfants mirent une point d’honneur à avoir une longueur d’avance sur l’autre.
Ainsi pendant plus de 10 ans, c’est par leurs propres moyens qu’ils survécurent en dépit de leur condition d’orphelin, dans un cadre de rivalité. Ils volèrent leur pain et leur eau, chassèrent les animaux sauvages avec des armes volées sur des cadavres de Pirates et menèrent une enfance pour le moins, agitée.


Toujours soucieux de vaincre contre son rival, KyoShiro s’était rudement entraîné et la vie qu’il menait, l’avait déjà rendu plus fort. Corps comme esprit, en furent renforcés.
De même pour Pik’ qui ne voulait pas céder le pas ! Régulièrement, lors qu’ils se voyaient, ils se rentraient dedans et s’affrontaient parfois pendant des heures. Mais jamais l’un ne prit le dessus sur l’autre.

C’est donc à l’âge de 17 ans, que les deux orphelins sortirent de la forêt et prirent la direction du Port pour y trouver une embarcation et le nécessaire pour pouvoir aller en Mer. Les deux jeunes hommes avaient économisés durement pour ce grand jour et purent s’acheter tout ce qu’il leur fallait.
Alors qu’ils allèrent à l’Armurerie en se bousculant pour y être le premier, deux navires arrivèrent tout droit de la Mer et après s’être arrêté au Port, les deux équipages descendirent de leur Navire respectif et allaient donc vers le Commerce.
Cependant, à l’image de Kyo’ et Pik, ces deux équipages étaient de vieux ennemis, et c’est à coup de sabres que les deux Capitaines se souhaitaient maintenant la bienvenue à Forest Gun.

La même idée vint surgir chez Kyo et Pik’ qui s’avancèrent chacun vers un Capitaine et leur demandèrent si moyen il n’y avait pour ces deux potentielles recrues de prendre la mer avec eux. Les Capitaines s’arrêtèrent de combattre et regardaient maintenant ces deux inconscients qui interrompirent leurs festivités. Après réflexion, ils n’y virent aucun inconvénient, la traversée leur ayant fait perdre des matelots, d’autres étaient nécessaires…


Après s’être rechargés en vivre et s’être reposés, les deux Navires reprirent la mer.
Ils étaient encore de simples Pirates du coin, sans grande prétention, mais la fougue de Kyo et Pik à s’affronter à chaque fois que les deux bateaux se croisèrent en mer, motiva les deux équipages. Et ainsi de simples pillages, la conquête des mers était devenu leur but. Les deux équipages ne tardèrent pas à entrer avec les plus grands. Cependant, les affrontements entre Pik et Kyo’ ne cessaient de gagner en intensité. Chacun s’entraînait au-delà du raisonnable et fut un jour, où chacun mit la main sur une arme d’exception. Kyo avait une épée de longue taille et large, noire, incrustée de pierres précieuses et Pik, une épée qu’on surnommera par la suite « Damn’it ».


Leurs coups fendaient les bateaux comme du beurre, à tel point que les deux embarcations se voyaient de plus en plus endommagés. Pour la sécurité des équipages à bord, les deux furent exclus et abandonnés à leur insu sur une île portuaire. Suite à cela, chacun reprit sa route en solitaire, toujours prêt à en découdre avec l’autre.

Un jour, alors que Pik’ voyageait tranquillement sur sa petite embarcation, ayant dressé son propre drapeau qui en faisait fuir plus d’un, un Monstre Marin sortit de l’eau et voyant Pik’ s’attaqua à lui. Ce dernier ,d’un coup d’épée « Damn’it » trancha l’une des géantes tentacules du Monstre, qui recula mais amena avec lui, une vingtaine d’autres Monstres, et tous se ruèrent sur Pik, qui croya alors en sa fin.

Lorsque, les tentacules furent tranchées dans un courant d’air provoqué par le mouvement d’air de la Lame, Kyo’ se tenait maintenant à côté de Pik. Ce dernier comprenant que Kyo’ l’avait sauvé, se résolut à combattre avec lui et ensemble, ils vinrent à bout de la vingtaine de Monstres Marins, et en firent un énorme Barbecue !


C’est ainsi que Pik et Kyo de rivaux devinrent amis, pour le meilleur ou pour le pire !


Kyo



------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Bob la légende


Laissez-moi vous conter l'histoire de Bob la légende. Il en existe beaucoup qui prennent la mer en quête de gloire et rare sont ceux qui y parviennent mais plus rares encore sont ceux qui acquièrent leur rang de légende avant même de devenir pirates.


C'est pourtant le cas de Bob. Imaginez un peu l'Homme le plus gros, le plus grand , le plus costaud qu'il vous est possible d'imaginer... vous l'avez ? Et bien Bob en fait le double.
C'était un véritable colosse qui vivait dans la ville portuaire de Dream island, et il était sans nul doute le plus gros soiffard que la Terre ait jamais portée. On raconte que vingt personnes sont mortes en une nuit en le défiant à divers jeux de boissons. Les taverniers souhaitaient et dans le même temps craignaient sa venue, car bien qu'ils étaient certains de faire de magnifiques affaires, leurs soirées promettaient d’être épuisante et leurs caves vidés.

Certains disent que lors de sa naissance sa mère, qui tenait elle même une enseigne, le laissât tomber dans un fût de rhum et alors même qu'elle se précipitait pour en sortir le bambin, il ne rester déjà plus une goutte au fond du tonneau. Il semble que depuis personne ne l'ai jamais vu sobre.


Mais je vous y vois venir, j'ai en effet laisser entendre que Bob était devenu un pirate, lui que seul la boisson intéressait. C'était au cours d'une soirée comme les autres, Bob en était à son troisième bar et y allait à grand bruits et chansons, enraillé par l'alcool comme à son habitude. Hors en ce bar se trouvait un haut gradé de la marine accompagné de trois de ses hommes .Et celui ci, de passage sur l’île, se trouvât incommodé par l'attitude de Bob.

Il le fit donc savoir à ce dernier et lui ordonna de cesser de s'imprégner. J'ai entendu dire qu'à ce moment, la ville entière retint son souffle. Bob se leva et dominant le marine de toute sa masse lui versa son verre de rhum sur la tête en riant à pleins poumons. Le gradé et ses hommes à l'unisson dégainèrent leurs épée et se ruèrent sur Bob. Celui ci attrapa d'une main le cou du marine lui faisant face et lui brisa la nuque d'une seule pression. D'un coup de poing, il tua le second et assomma les deux derniers qui s'enfuyaient d'un lancer de table.


A ce moment le temps sembla reprendre son cours et les personnes dans la taverne, horrifiés, dirent à Bob de s'enfuir, qu'il allait être recherché et qu'il devait prendre la mer.

Et alors nombreux sont ceux qui aidèrent ce brave Bob à équiper un petit navire.
Les taverniers du port lui offrirent leurs meilleurs tonneaux et quand le navire appareilla, il était si chargé d’alcool qu'on cru qu'il allait couler. Mais ce ne fut pas le cas et Bob disparu à l'horizon. Le lendemain un avis de recherche pour Legend Bob fut distribué mais personne ne le revit jamais.


Beaucoup pensent que son navire, trop chargé, a finit par couler. d'autre disent qu'après avoir vider ses réserves, se retrouvant assoiffé pour la première fois de sa vie, Bob a tenter de boire la mer. Certains affirment même que le niveau de celle-ci a baissé de quelques centimètres après son départ.
Pour finir d'autres attribuent toujours la disparition de convois d'alcool à Legend Bob. C'est courant de dire qu'un de ces navires transporteurs de rhum qui disparaît; a été pris par Legend Bob.


DocteurGang



------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Playlist du mois :

Ce mois-ci , c'est au tour du métal !

Mini-histoire de l'heavy Métal :

Le Heavy Métal est un genre de Rock, apparu aux Royaume-Uni et aux États-Unis, à la fin des années 60. Il est composé principalement de la guitare et de la batterie, et d'un rythmique puissant.

Quelques groupes:

Pour commencer cette playlist, un groupe au genre Pirate Métal- Folk Métal et Power Métal. Alestorm !
Keelhauled: https://youtu.be/ta-Z_psXODw
Set Sail And Conquérir: https://youtu.be/WTf_1VXOtig
Death Throes Of The Terrosquid: https://youtu.be/3TKyNTwD3Yk

Le second leur genre est Métal Alternative - Neo Métal -Nu Métal et Heavy Métal. Slipnot !
Befor I Forget: https://youtu.be/qw2LU1yS7aw
Psychosocial: https://youtu.be/5abamRO41fE
Dead Memoires: https://youtu.be/9gsAz6S_zSw

Le troisième leur genre est Glam Métal- Post-Hardcore- Hard Rock et Métalcore. Black Veil Brides!
In The End: https://youtu.be/f0EQlIzPowM
The Legacy: https://youtu.be/OsO9wGRf5hI
Goodbye Agony: https://youtu.be/f-cxPIOAfSk

Notre avant dernier à pour genre Métal Alternative et Nu Métal. Korn!
Never Never: https://youtu.be/cl2D7J_FL_U
Love & Meth: https://youtu.be/851NxKsneFk
Got The Live: https://youtu.be/VAWjsVoDpm0

Et le dernier à pour genre Métalcore- Heavy Métal et Thrash Métal. Bullet For My Valentine !
Tears Don't Fal: https://youtu.be/9sTQ0QdkN3Q
Riot: https://youtu.be/IE9YmOprijk
All These Things A Hate: https://youtu.be/BxR3kCK4_fs


ça sera tout pour cette playlist Métal. Si vous avais des nom d'artistes ou de musique,
faite le parvenir à Rubilax !
La playlist du mois prochain sera le "rap" !

Bon écoute !


Rubilax



------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Un joyeux Anniversaire ! A qui ? A vous !

Comme chaque mois, des pirates fêtent leurs anniversaires, ils seront triste si on ne leurs souhaite pas .. Ce topic est fait pour !

Plus personne ne l'oubliera désormais ! Sauf les plus rêveurs hélàs ..

Bref commençons pour ce mois de mai !



Tout d'abord, le 4 mai, c'est celui de Teyla ! Offrez lui du chocolat !

Le 9 mai, c'est celui de deux personne : MiryaLuna et Trabale !

Le 11 Mai, c'est celui de Pikouze ! Souhaitez-lui sinon il aura un coup de blues !

Le 18 Mai, c'est la fête de LylyS et d'Alexbossautbut !

Le 23 Mai, c'est celui de cat ! Un belle pelote de laine pour ce minou!

Et ce mois d'annif se termine le 25 Mai par celui de Bamarbie


Souhaitons leurs un très bon anniversaire !
Plus moyen d'oublier ! Si c'est le cas, attention à vos doigts!


----


Votre pseudo n'y est pas ? C'est que la rédaction n'était pas au courant !
Dites quand vous êtes nés par MP ( Bloodyethelflint ) ou dites le tout simplement Ici !

Un Joyeux Anniversaire ! A qui ? A vous! Un joyeux Non- Anniversaire ! A qui ? Aux autres!



------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ragots de mai : Fais ce qu'il vous plait


Oliveurs a tenté de changer sa photo de profil ... Mais il a dû faire une mauvaise manipulation car là il ressemble plus à une limace !


Suite à un trop grand abus de Rhum, XxThorxX se serait pendu dans une taverne ! Paix à son âme ...


Si vous voyez Pikouze avec un bras en moins, ne cherchez pas plus loin ... C'est Oliveurs le sadique qui lui a fait ça !


Il n’y a pas si longtemps de cela, l'équipage Banshee essayait de s'imposer sur les mers de Survivors... Mais aujourd'hui, où est-il ?


On aurait vu un mort-vivant sur les eaux troubles de survivors !
En fait, non c'est juste Jer360 qui nous fait son retour ! Bien le bonjour à toi !


Le concours aurait commencé en avance. Une guerre interne éclate dans l'équipe 1.. Le tirage ne plait pas certain et celapart en steak.


Shooter serait tellement émerveillé devant de son capitaine préféré,qu'il l'aurait demandé en mariage.


On raconte que les Sheitans ont changé de navire... Mais pour quelle raison ? L'ancien aurait-il un trou dans la coque ?


Fenris refuserait d'écouter Fenris et ferrait des actions sans le consentement de son propriétaire !


On raconte qu'une pirate qui siège dans les haut lieu de Survivors,aurait permis à beaucoup de pirate de devenir extrêmement riche, plus que le grand BarbeNoire lui même! Mais seulement un laps de temps ! Mais qui est-elle ?


BarbeNoire a créé un nouveau bouclier ? Mais pas n'importe le quel ! Un rempli de poisson d'avril !


Fenris aime diriger de nombreuses personnes, mais celui-ci suit la volonté de son maitre Shooter ! Qui commande qui ?


SirAs aurait été présenté à la potence pour language inapproprié ... Quel petit visieux cet Homme !


Kyo a été en prison pendant une semaine pour cause de nudisme. Il parait qu'il dirigeait en temps que général de la prison sans vêtements. ça n'a pas plu à tous..


XxthorxX et Mai vivraient le très grand amour. Ils ne peuvent pas se quitter 2 minutes même pas pour aller faire la grosse comission. C'est si beau l'amour !


------------------------------------------------------------------------------------------------------------


C'est à travers ces ragots que se termine cette VDO!
N'ayez pas peur elle reviendra !

Merci à Ystos, matt, boeufman, DocteurGang, Kyo, Fenris,Thor, Shooter, jer, Ayame, Rubilax, Tchoucrok d'avoir participé un peu ou beaucoup à cette vdo !


N'hésitez pas continuer de nous envoyer vos textes, ragots, dessins etc ! Notre mouette aime ça et nous aussi !

On a besoin de vous!


Dans le prochain numéro :

" ? "



Encore merci à vous et à bientôt!


------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Citation de clôture :

"Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible."


Alice au pays des merveilles



------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Edition XIII
Paru le 15 Avril 745
x

"Zip-a-dee-doo-dah, Zip-a-dee-ay

Belle oh belle et radieuse journée.

Bêtes et fleurs chantent, tout est parfait,

Zip-a-dee-doo-dah, Zip-a-dee-ay "




Oh Oui quelle merveilleuse journée ! C'est les vacances !
Les oiseaux chantent, les lapins cachent des œuf de Pâques et les chocolats tombent de partout ! C'est magnifique!

C'est tout beau ! Les enfants ont des yeux pleins de fantaisies ! Et pas que les enfants : la rédaction de la gazette !


Et oui, ils sont émerveillés par la fantaisie, les merveilles des choses ! Et quand ils pensent à ce mot, un autre arrive à la suite : Les Disney !

Et oui, qui n'a pas été bercé par la joie des chansons Disney ? Qui n'a pas apprécié les aventures d'Ariel, Mickey, Aladin, Simba, etc ? Qui n'a pas le syndrome de Disney ?
Peu de gens. Et pour cette minorité, rien de tel que vous racontez des histoire sur ce monde merveilleux ! Et pour les mordus de ce culte, vous pourrez les redécouvrir et redevenir des enfants !


Bonne lecture au pays des Disney!


------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mini-sommaire :

- " La légende de Jack Adi " de Pikpasmasalad
- " l'air du vent " de LylyS
- "Apparition d'un étrange équipage" de Plogus
- " Madness: chapitre 1 et 2 " de Teish (Pour ceux qui n’auraient pas encore lus cette histoire)
- "Tiana’s Palace" d'Ayame
- "Neige-Blanche et les 7 pirates " de Bloody
- "La princesse Pôelée" d'Ayame
- Playlist Disney

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La légende de Jack Adi

On raconte qu'un célèbre pirate, dénommé Jack Adi, disparut sans laisser de trace, il y a plus de 300 ans. Ce pirate avait réussi tout ce qu'il avait entrepris, au temps où il sévissait sur les mers avec son Équipage. Il avait commencé sa carrière en temps que simple mousse. Puis, il organisa une mutinerie avec des pirates mécontents et se fut un succès. Il fut nommé Capitaine par la suite, et son insolente réussite continua. Il fut victorieux de la Marine en s'emparant du QG.
On dit même que c'était le seul pirate à résister aux chants des sirènes..

Enfin bref, un jour, alors qu'il venait de détruire un village au nord de Scarile, il découvrit un livre. Et c'est à ce moment, que son comportement changea. Il commença par s'enfermer dans
sa cabine et à ne sortir que très rarement pour donner quelques instructions. Au fil des jours, il ne sortait plus du tout. Il ne se nourrissait plus, ne dormait plus. Il étudiait sans cesse le livre qu'il avait trouvé et tout le monde finit par quitter l'équipage. Tout le monde, sauf un pirate du nom de Joe Bei. Il admirait plus que tout le Capitaine et selon lui, il avait ses raisons de ne plus sortir de sa cabine.


Une nuit alors qu'il dormait, il sentit quelques chose lui toucher l'épaule. Il se réveilla en sursaut et il le vit. C'était Jack. Ou du moins.. presque. Il avait une mine affreuse, une barbe épaisse comme un buisson, et il était squelettique. Après un repas, il lui expliqua que selon le livre et la carte qu'il contenait, il y avait un monde différent de celui-ci, et qu'un endroit sur la carte avait retenu son attention et il était plusieurs fois cité dans le livre. Il expliqua à Joe qu'il voulait s'y rendre, car ce Monde, serait peuplé d'être différents. Joe le suivit dans cette aventure.
Ils se rendirent à l'endroit sur la carte après un an de voyage. L'île était complètement isolée de la civilisation et introuvable sans le livre et la carte qu'il contenait.


Il débarqua sur l'île avec Joe et à peine le pied posé sur la terre ferme, les deux pirates se sentirent aspirés. Ils arrivèrent dans une ville où des êtres étranges les attendaient.
Ils furent accueillis par tout le monde et finirent par y vivre . La ville s’appelait Mickey Town
et la paix y régnait la plupart du temps. La gentillesse de Mickey, et Minnie, deux souris avec le don de la parole offrit à Jack la paix et la tranquillité qu'il recherchait. Il passa de nombreux mois à se reposer, et se fit d'autres amies, comme Dingo, Picsou, Donald et j'en passe ..
Mais sa soif d'aventure reprit le dessus ..


C'est ainsi qu'un beau jour, il partit à l'aventure dans ce vaste monde bien différent, toujours accompagné de Joe, et sauvèrent des griffes de sa terrible Belle-Mère, Cendrillon.
Quelques temps plus tard, ils firent la rencontre d'un homme, capable de voler sur un tapis volant, du nom d'Aladin. Ils apprirent même à en faire. Ils recueillirent auprès d'eux un lionceau du nom de Simba et rencontrèrent un homme changé en lama par une espèce de sorcière et le délivrèrent de ce sort. Le lama du nom de Kuzco sous son apparence humaine n'était autre qu'un empereur.. Jack a aussi rencontré une sirène, au nom d'Ariel où il tomba raidement amoureux.
Et il y a tant d'autres aventures ,qui serait bien trop longues à raconter.


Si on peut vous raconter ça aujourd'hui, c'est grâce à Joe qui finit par quitter ce monde au plus grand regret de son épouse Blanche Neige. Les adieux furent déchirants, mais sa vie de pirate lui manquait au pauvre Joe. Enfin, c'est ce qui est raconté dans le livre qu'on a retrouvé chez lui.

Et quand à Jack il serait rester vivre dans ce monde, devenant pirate et changeant son nom
en Capitaine Crochet.



PikpasmaSalad


------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'air du Vent


Le problème des pirates, c'est qu'ils pensent tout savoir. Il prennent leur épée comme réponse à tout. Même les plus érudit d'entre eux, dans le fond, ne réfléchissent que peu.


Par une matinée ensoleillée, une indienne, perchée sur un arbre observant l'horizon et plus particulièrement un jeune homme qui se tenait au milieu des arbres, fredonnait doucement :


«Pour toi je suis l'ignorante sauvage,
tu me parles de ma différence,
je crois sans malveillance.
Mais si dans ton langage,
tu emploies le mot sauvage,
c'est que tes yeux sont remplis de nuages.
De nuages..»



Au même moment, le poing serré, les manches retroussées, le regard aussi froid que la lame de son épée, le jeune pirate qui se tenait debout dans cette foret semblait prêt à en découdre avec n'importe qui se présenterai à lui. Il était là dans l'espoir de se battre, lui qui aimait les combats, on lui avait promis qu'il serait servit grâce à cette mission. « Tuer les sauvages ».
Voilà ce qu'il devait faire.
Il avançait tant bien que mal sur cette terre hostile, coupant les branches qui le gênait d'un revers d'épée.

La jeune fille quant à elle, continuait de chantonner tout en s'élançant vers lui.


«Tu crois que la terre t'appartient toute entière,
pour toi ce n'est qu'un tapis de poussière.
Moi je sais que la pierre l'oiseau et fleurs,
ont une vie, ont un esprit et un cœur.»



Le pirate fut bien surpris de voir son épée lui échapper des mains en un quart de seconde.
Il se retourna brusquement avant de se rendre compte que sa fameuse épée était désormais dans les mains de la jeune femme qui se tenait maintenant à quelques mètres de lui.
A vrai dire, il ne savait pas ce qui le surprenait le plus ; que la jeune femme ai réussi à lui volé son épée sans qu'il puisse se défendre, ou parce qu'il se rendait compte que ce peuple que les gens appelaient « sauvage » pouvait compter parmi ces membres une si jolie femme.


«Pour toi l'étranger ne porte le nom d'homme,
que s'il te ressemble et pense à ta façon.
Mais en marchant dans ses pas tu te questionnes,
es-tu sûr au fond de toi d'avoir raison ?»



Tout en fredonnant ces mots, la jeune femme s'approcha de lui d'un pas déterminé et avant qu'il n'ai eu le temps de reculer elle lui arracha des mains les lambeaux de branches qu'il tenait encore. Le regard accusateur qu'elle lui lançait mis le pirate mal à l'aise.

 - Je pourrais te tuer !  lui lança t-il en reprenant son épée.

L'indienne s'arrêta de fredonner et le regarda intensément.Le pirate se senti encore plus mal qu'il ne l'était déjà.
Sans savoir pourquoi, les yeux perçants de cette jeune sauvage lui faisait un effet dingue.

 -Essaies un peu.  Répondit-elle en souriant avant de se mettre à courir.


«Comprends-tu le chant d'espoir du loup qui meurs d'amour ?
Les pleurs du chat sauvage au petit jour ?
Entends-tu chanter les esprits de la montagne ?
Peux-tu peindre aux mille couleurs l'air du vent?»



Le jeune pirate se surprit lui même à lui courir après. Qu'était-il entrain de faire ? Il avait une mission à remplir : Trouver le village des sauvages. Et il perdait son temps à suivre une étrangère qui s'amusait à chanter une comptine sans queue ni tête à travers les bois.


«Courrons dans les forêts d'or et de lumière,
partageons-nous les fruits mûrs de la vie
La Terre nous offre ses trésors, ses mystères,
le bonheur ici-bas n'a pas de prix»



Le pirate restait sans voix face à l'agilité impressionnante de la jeune fille qui se déplaçait d'une façon presque animale. Il n'avait jamais vu de femme comme ça. Les tavernières et autres habitantes des villes était beaucoup moins attractives. Pas qu'elles ne soient pas jolies,
au contraire, le jeune pirates avaient vu durant ses voyages beaucoup de jolies femmes près des ports où il avait amarré. Mais jamais une femme ne l'avait autant abasourdi.

 -Quel est ton nom ?  Lui cria t-il.

Pour toute réponse, la jolie brune continua a chanter :


«Je suis fille des torrents, sœur des rivières
la loutre et le héron sont mes amis
Et nous tournons tous ensemble au fil des jours
dans un cercle, une ronde à l'infini"



Bien sur, elle était jolie. Ses longs cheveux d'un noir ébène, sa peau mate et sa silhouette élancée jouait sûrement en sa faveur. « Mais c'est plus que ça » pensa le pirate. L'indienne chantonnait, encore et toujours l'air léger qui, de plus en plus rentrait dans la tête du jeune pirate.


«Là-haut le sycomore dort, comme l'aigle royal,
il trône impérial»
.



Et plus il écoutait, plus le pirate comprenait le sens de ce que fredonnait la jeune femme.
Il s’arrêta d'ailleurs de courir et pris conscience de la situation. Les pirates délogeaient les peuples indiens, les appelant « sauvage », pillant, tuant.. Et ils s'étonnaient de la réaction des opprimés. Cette prise de conscience n'échappa pas à la jeune indienne qui s'était elle aussi, arrêté de courir.


«Les créature de la nature ont besoin d'air pur.
Et qu'importe la couleur de leur peau.
Nous chantons tous en cœur les couleurs, les chansons de la montage
En rêvant de pouvoir peindre l'air du vent.»



A la fin de sa phrase, la jeune femme s'avança vers le pirate, sans une once d'hésitation.
Quand elle arriva à sa hauteur il pu remarquer les traits de visage si doux, et le sourire radieux de l'indienne. « Elle est dans le fond, bien loin d’être une sauvage » pensa-t-il.
Il ferma les yeux, et laissa la jeune fille chuchoter à son oreille :


«Mais la terre n'est que poussière
tant que l'homme ignore comment...
Il peut peindre aux milles couleurs,
l'air du vent.»



 -Quel est ton nom ?  Demanda t-il une nouvelle fois.

- Pocahontas. 


Et ce nom, résonne encore aujourd'hui dans l'esprit du garçon.


LylyS


------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Apparition d'un étrange équipage


Tout commença le matin du 14 avril 745, lorsqu'un mystérieux capitaine, nommé Mickey Mousse, protégé par ces deux gardes du corps Pluto et Butch et secondé par Tic et Tac, décida de partir à l'aventure avec l'aide de leur navire : le Disney Bark.

Le courageux équipage prit la mer, dirigé par ces officiers : Minnie Mousse au poste de maître d'équipage et Dingo au poste de maître canonnier. Riri Fifi et Loulou étaient au poste de maître voilier.
L'immense galion continua sa route, à travers la mer agitée. Elle attira la curiosité de nombreux pirates qui sous-estimait ce drôle d'équipage.


Malheureusement pour eux, c'était une ruse. Des espions du capitaine s'étaient infiltrés sur les navires ennemis afin de s'emparer de leurs richesses.
Cette technique fonctionnait à la perfection. Ils dépouillèrent ainsi plus de cinquante navires pirates.


Reconnue pour leur actions de pillages, de nombreux pirates redoutèrent de croiser la route du Disney bark. Mais généralement, les mystérieux espions du Disney Bark voyaient les autres bateaux et ne voulaient qu'une chose: les piller.
Le capitaine ordonna à Buzz l'éclair de se téléporter à bord du navire afin de s' emparer de leurs nombreux trésors.


Une fois le trésor rassemblé, il le téléporta avec lui sur le Disney Bark. Ce nouveau trésor enrichit ainsi le disney bark et rendit heureux son capitaine et les autres membres. Ses seconds étaient aussi ravis car ils avaient trouvé une caisse remplie de noix et de noisettes. Ils décidèrent donc d'organiser un grand banquet pour fêter cette exploit.


" Il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux
Il faut se satisfaire du nécessaire "



Plogus


------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Madness

Chapitre 1:Une caverne bien vorace


La tempête faisait rage.

Cendrillon, s'accrochant au bastingage tandis que la pluie et le vent menaçaient de la jeter
par-dessus bord, douta une fois de plus de plus d'avoir choisi la bonne direction. Depuis un certain temps sa baguette ne lui indiquait plus la route la suivre et la jeune femme devait
elle-même guider ses compagnons à la recherche de l'île voltigeuse. Mais ils naviguaient depuis si longtemps maintenant qu'elle cru qu'elle s'était trompé et que sa chance et la magie l'avaient abandonné.

- Cendrillon ! appela quelqu'un.

Elle se retourna et vit une Raiponce trempée de la tête aux bottes s'avancer vers elle.

- Cendrillon, les cales sont en train de s'inonder ! cria t-elle pour couvrir le bruit des vagues.

- Impossible ! Merlin a dit...

- Merlin est vieux et n'a jamais navigué en mer par un soir de tempête ! l'interrompit Raiponce.

Une vague plus haute que les autres vint s'écraser contre le flanc du bateau et menaça de faire basculer celui-ci. Raiponce chancela et tomba sur sa soeur de coeur qui la retint et la remit debout.

- Allons voir la capitaine, dit-elle calmement.


Toutes deux avancèrent aussi vite que possible sur le pont mouillé et toquèrent à la porte du carré. Une femme vêtue d'un pantalon et d'une chemise bouffante leur ouvrit. Une longue tresse brune tombait sur son épaule et ses pieds portaient des bottes montantes de toile brune. Ses yeux dorés fixèrent les filles un instant avant que leur propriétaire ne les invite à entrer. Les deux blondinettes saluèrent Belle d'un hochement de tête puis s'inclinèrent devant une autre personne, assise à la table. Ses vêtements arboraient tous un blanc rehaussé d'or et une cape de pluie noire était jetée négligemment sur le dos de sa chaise. 

- Capitaine, dit Cendrillon, on vient de m'apprendre que les cales étaient presque pleines.

La supérieure releva la tête :

- Merlin n'avait-il pas assuré que son bois était étanche ?

- Merlin vieillit capitaine, et ses sorts ne sont plus aussi efficaces ; de plus il n'a jamais prit la mer lors d'une tempête, répondit Raiponce.

La capitaine hocha la tête. 

- Rassemblez l'équipage et dites à Ariel de se tenir prête, nous allons avoir besoin d'elle et de ses dauphins. Quant à toi navigatrice, fit-elle en se tournant vers Cendrillon, trouve un endroit qui nous mettent en sûreté le temps de trouver une voie pénétrable et de réparer le bateau. 



Rassemblé sur le pont, l'équipage du Madness avait les yeux tournés vers son capitaine :
Bloody Ethel Flint. Il y avait là les princesses de royaumes puissants mais aussi le compagnon de Bloody : Taho, un écureuil courageux mais pas téméraire et Taram, le cuisinier. Tous attendaient en silence qu'elle prenne la parole. 
Flint leva les yeux vers le ciel zébré d'éclairs puis reporta son regard sur ses membres et sourit. Elle ne pouvait rêver meilleur équipage de piraterie. Soudain quelque chose semblable à une boule de feu surgit des eaux tourmentées et une sirène leur fit signe. La pirate s'approcha du bord et lui lança :

- Alors quelles nouvelles ?

- Je pense que cette tempête ne se calmera pas avant des jours capitaine, il faut trouver un autre chemin, répondit Ariel. Plus loin à tribord j'ai repéré une grotte où nous pouvons nous cacher, ajouta t-elle.

- Conduis-nous.

Ariel attacha le bateau à un Luminar et grâce à la lumière que le poisson produisait, guida le navire jusqu'à l'entrée d'une immense caverne et là installa d'autres Luminars pour que ses amis puissent avoir une idée de la taille des lieux. La caverne était immense. Des lierres en fleurs courraient le long de ses murs et parfumaient l'air d'un doux parfum de printemps. Des tapis de mousse invitaient au repos sous des arbustes chargés de grenades, grosses comme le poing. 



Bloody fronça les sourcils. La grotte avait l'air accueillante et pourtant... Et pourtant une petite voix lui soufflait qu'elle n'en avait effectivement que l'air. Un truc clochait. Depuis quand une caverne surgissait-elle au milieu de nulle part juste au moment où on en avait besoin ? Et pourquoi l'atmosphère devenait-il plus chaud ? La jeune femme tira sur le col de sa chemise pour en défaire un bouton et observa les parois. "Drôles de stalagmites" reprit la petite voix. "Ne seraient-ce pas plutôt des stalactites ?" fit Bloody. Elle entendit un minuscule soupir avant : "Parce que tu as déjà vu des stalactites ou même des stalagmites dressées à l'horizontales ?

- Non, reconnut la pirate.

- Alors ?

- Hum... C'est vraiment bizarre ?

- Oui... Mais plus encore ?

- Il faut nous méfier.

- ça vient, ça vient.

- Cette caverne n'est pas ce qu'elle semble être ! 

- Ah ben il en aura fallu du temps ! 


Bloody mit ses mains en porte-voix et donna l'ordre aux filles de ne pas débarquer et de s'apprêter à faire demi-tour. C'est alors qu'un vent chaud et puant, venu des profondeurs de la caverne, leur souffla à la face. L'eau s'agitait sous le Madness, faisant tanguer le navire et une impressionnante vague forma une langue qui leur boucha la sortie tandis que les parois se rapprochaient de plus en plus vite, avec dans l'intention de broyer le bateau et ses occupants. Ethel Flint pesta et eut soudain une idée. Bon d'accord une idée qui lui couterait son navire mais cela n'avait guère d'importance pour le moment. 

Elle cria à Belle, sa seconde, de rassembler tous les tonneaux de rhum et de poudre sur le pont et de jeter tous les canots à l'eau, à l'envers. Aussitôt dit, aussitôt fait : les princesses firent une pile de tonneaux et les ouvrirent puis larguèrent les canots, coque en haut. Soudain un énorme craquement se fit entendre : le plafond de la grotte venait d'atteindre les mâts, les réduisant en bois de chauffage. Bloody grimaça : elle ressentait la douleur dans chacun de ses membres comme si c'était elle que la caverne écrasait. Cependant elle ne s'apitoya pas longtemps, le temps pressait il ne restait plus que quelques minutes avant que les flancs de la coque ne subissent le même sort. La capitaine du Madness ordonna à son équipage de sauter à l'eau et de se réfugier sous les petits bateaux. Après avoir vérifier qu'ils lui obéissaient tous et qu'il ne restait plus personne sur le navire, elle sortit un briquet d'amadou de sa poche, glissa Taho dans sa veste et alluma un petit mouchoir qu'elle jeta sur la pile avant de se dépêcha de sauter par-dessus bord. 



Juste à temps : le mouchoir enflammé tomba dans un tonneau de rhum qui s'embrasa, explosa et répandit des copeaux brûlants sur les autres. La déflagration fut assourdissante, l'air étouffant et brûlant et une chaleur insoutenable se propagea dans la grotte accompagnée de débris de bois. Un observateur se situant à l'extérieur de cet enfer aurait pu voir une caverne commencer à se rassembler sur elle-même comme une bouche qui se referme puis aurait peut-être été surpris de découvrir que de la fumée lui sortait par quelque cheminée secrète. Enfin la fameuse caverne vomit son contenu indigeste. Réfugiés sous les canots qui leur avait permit de garder un air sain et frais, les princesses, Taram et Ethel Flint ne subirent pas de grands dommages à part quelques contusions et une légère nausée lorsqu'ils furent éjectés du monstre. Ce dernier, malade et ivre, sombra dans l'océan et avec lui disparut la terrible tempête. Après un temps de pause, Ariel sortit la première de sa cachette pour vérifier qu'il n'y avait plus aucun danger. La sirène resta bouche bée sur ce qu'elle avait devant les yeux et courut.. enfin nagea avertir ses amis. Doucement, un à un, les canots se renversèrent, révélant une dizaine de têtes éberluées. En effet devant eux se dressaient une île superbe, majestueuse et boisée. 



La fameuse île Voltigeuse. On l'appelait ainsi car elle se déplaçait au gré de ses envies en voletant de ci de là. La légende disait qu'en son coeur reposait le secret de l'existence de l'univers et que celui qui le possédait forgerait un monde conforme à ses rêves. Bloody en avait entendu parler bien sûr mais le secret de l'existence de l'univers ne l'intéressait pas ; en revanche, la légende parlait aussi d'un fabuleux joyaux, le Callisto, qui répondrait à toutes les questions qu'on lui posait et la jeune femme avait très envie de lui poser celle qui la tourmentait depuis un certain temps déjà. Mais d'abord il fallait atteindre la plage. Les naufragés gagnèrent tant bien que mal l'intérieur de leurs embarcations et ramèrent vers un banc de sable fin, blond et chaud. Ils accostèrent et Taho, sentant la terre ferme, s'échappa de la veste de sa partenaire et fila en direction de la forêt proche. 

- Taho ! cria Flint, reviens ! 


Peine perdue : le petit animal disparut parmi les arbres ce qui obligea tout le monde à lui courir après. 

- Dès je te mets la main dessus, je te confisque ta réserve de noisettes pendant 1 mois, grommela la pirate en s'enfonçant de plus en plus dans la forêt sans s'apercevoir que derrière elle le chemin s'effaçait. Ce n'est que lorsqu'elle retrouva l'écureuil perché au sommet d'un arbre, une noix dans chaque joue qu'elle remarqua l'absence des autres et la disparition du sentier qu'elle suivait. 



- - - - -

Chapitre 2 : Phylo




- Regarde dans quoi tu nous a entraînés encore ! Ah vraiment.. Cendrillon ? Raiponce ? Belle ? Tiana ? Oho les filles !!!


Essayant de revenir sur ses pas, la pirate avait dégainé son épée et se taillait un passage à grands coups de lame. Sentant le danger de l'acier les herbes et autres plantes s'écartaient prudemment d'elle pour se regrouper aussitôt derrière. A un moment un arbre centenaire étendit ses racines juste sous les pieds de Flint qui trébucha. Rendue furieuse par tout ce vert, elle se retourna et flanqua un vilain coup d'épée sur l'expansion arboriale qui se rétracta. 

- Non mais fa va pas ??? Arrêtez fa !!! Il vous a fait quoi cet arbre d'abord ?? Hein ?? Vous pouvez pas répondre pas vrai ?? EFPEFE DE FAUVAGE !!!!

Surprise, Bloody chercha autour d'elle d'où pouvait provenir ce flot de paroles coléreuses, leva la tête et découvrit un hanneton perché sur une branche. 

- Quoi, quoi qu'est-fe t'as ??? 

- C'est toi qui parle ? fit la pirate incrédule.

- T'aurais voulu que fe foit qui ? répondit l'insecte, encore plus furieux. Tu crois que la parole ne t'est accordée qu'à toi ?? Tu crois que les animaux ont pas le droit de l'ouvrir ?? Moi auffi j'ai des choses à dire !! 

Et ainsi de suite pendant plus d'un quart d'heure. Tandis que le hanneton lui assénait sa litanie, Petite Voix se réveilla : "C'est quoi ce tintamarre ? Pas moyen de dormir tranquille dans ta tête toi ! Et pis pourquoi tu causes à une crotte ?"

- C'est pas une crotte, c'est un hanneton. 

- Hein ? Ben dis donc c'est moche !

- T'es pas gentille !

- Non. C'est toi qui vient de penser ça je te signale. 

- Ah... Ben je suis pas gentille !


Dérangé dans son discours par la conversation de Flint à elle-même, le grand orateur fixa la jeune femme d'un oeil soupçonneux. En réponse elle s'épousseta et reprit sa marche, l'air de rien. Derrière elle, elle entendait la voix du petit animal qui lui criait de revenir si elle était un homme et dans sa tête, la proposition de Petite Voix de l'écraser. Ignorant les deux, elle se dirigea dans la direction qu'elle jugeait approximativement la bonne jusqu'à ce que... 

- Eh toi !

La flibustière se retourna, prête à houspiller l'insecte... Insecte qui s'était transformé en vieillard et qui s'avançait, dos courbé. Il s'arrêta un instant pour reprendre son souffle et se redressa.. avant de pousser un grognement de douleur et de se courber à nouveau. Il grommela quelque chose d'indistinct entre ses dents mais Bloody aurait pu jurer comprendre les mots “saleté” et “rhumatisme”. Amusée, elle attendit tranquillement qu'il finisse de se plaindre de l'âge et fit :
-Oui ?

-Te moque pas de moi, lança t-il en lui jetant un regard noir. Quand t'auras mon âge tu vas voir si fa te fera auffi fafile de courir. 

-Je cours pas, c'est trop fatiguant.

-Ah ? Même pas un peu ?

-Non. Déjà rien qu'en voyant les autres courir toute la journée, ça m'épuise. En plus le plus souvent ils courent pour rien...

-Oui ben... Retire ton petit fourire fuffisant de ton visage !

- Je n'ai pas de petit fou rire, dit Flint en lui faisant un grand sourire.

Comme tout les interlocuteurs de la pirate, le vieillard abandonna. Il soupira et s'assit en tailleur. Ce qui permit à la jeune femme de mieux le détailler : plutôt grand, il était chauve, le crâne luisant sous le soleil. Il avait une barbe millénaire d'un blanc étincelant et qui lui tombait sur les pieds. Habillé d'une longue robe qui avait dû être blanche dans une vie antérieure, il ressemblait à un druide ou à un prêcheur raté. Elle revint à son visage et vit que ses yeux noirs la dévisageaient. Prenant brusquement conscience qu'elle se trouvait en présence de la seule personne qui pouvait l'aider à retrouver le reste de sa troupe, elle lui demanda poliment si il savait quelque chose au sujet d'une dizaine de jeunes filles et d'un gamin. Lui fut répondu qu'ils avaient été capturés par les gardiens du temple Kracoiri et qu'ils serviraient de petit déjeuner au Kraken le lendemain matin. 

Quoi ? Hors de question ! Ils vont voir ces gardiens Kra-je-sais-pas-quoi !


-Tu ne pourras rien faire. Fes créatures font invinfibles car elles tirent directement leur forfe et leur énergie du Kraken. 

-Je ne vais quand même pas laisser mes compagnons se faire dévorer sans même tenter de les sauver !

-Fi tu fonfes dans le camp ennemi tête baiffée fans un plan en poche, tu vas te faire tuer et fa ne les aideras pas beaucoup pluf. Par contre il y a un moyen de les fauver mais il te faudra un grand courage et du matériel folide.

-Le courage, j'ai. Malheureusement mon bateau a été détruit et tout ce que j'avais comme arme a sombré. Il ne me reste plus que mon épée. 


Elle lui tendit l'objet mentionné. Le vieil homme l'examina longuement sous tous les angles et déclara qu'à part un mouchoir, il ne voyait pas très bien ce que l'arme pouvait découper. Bloody lui fit remarquer qu'elle voyait très bien ce qu'elle pouvait découper et qu'elle pouvait lui montrer ; le druide se le tint pour dit mais objecta :


-Oui f'est une très belle lame que tu as là, mais contre le monftre, elle fera bien pâle figure.

-Contre le monstre ?

-La feule façon de fauver tes amis et de détruire les gardiens est de tuer le Kraken. 

-Tuer le Kraken ? Et comment ?

-Grâfe à Phylo. 

-Phylo ?

-Oui oui Phylo, tu vas arrêter de répéter tout fe que je dis oui ? C'est quoi qui va pas, t'entends mal ? Ou bien t'es croisé avec un perroquet ?

-Excuse moi mais c'est difficile de comprendre quelqu'un qui a l'air de parler en machouillant sa langue, rétorqua Flint. Et pis d'abord, c'est qui Phylo ?

-Viens avec moi, je vais te montrer.



Pendant ce temps, à l'autre bout de l'île...

Cendrillon tira encore une fois sur ses liens, en vain. La corde de chanvre était bien trop solide et tirer dessus ne faisait que resserrer le noeud. Découragée, elle se tourna vers ses compagnons, eux aussi saucissonés. Qu'aurait donc dit leur capitaine si elle les voyait ainsi ? Surement rien. Surement rien parce qu'ils ne seraient pas dans cette situation. Si Taho ne s'était pas échappé et si ils n'avaient pas été séparés, Flint aurait tendu un piège aux gardiens et en aurait profiter pour “emprunter” leur bateau. La princesse mit ses dernières force dans une ultime tentative de desserrer la corde et poussa une plainte lorsque la circulation de ses poignets fut coupée. Jasmine, à côté d'elle, la pria de renoncer.

-Tu vas finir par te faire mal Cindi, argumenta t-elle.

-C'est déjà fait, dit Cindi. Si seulement j'avais quelque chose de coupant...

-Tu ne réussirais qu'à t'ouvrir les veines, la coupa Belle, reste tranquille, ces cordes sont trop solides pour nous. Il faut nous reposer et réfléchir à un moyen de nous en sortir.

La navigatrice hocha la tête et cessa de se débattre. Belle avait raison, elle devait reprendre des forces, cette bataille l'avait vidé. Elle ferma les yeux et se repassa les derniers événements pour passer le temps.

Partis à la recherche de l'écureuil Taho, ils s'étaient perdus et avaient été encerclé par une bande de guerriers à l'air patibulaire et au regard vide. Leur peau avait l'aspect et la dureté du cuir et leur corps était spongieux, comme élastique. Leur armement, rudimentaire, semblait majoritairement composé de lances et de filets. Cependant leur force surhumaine, leur agilité et leur facilité à guérir en faisaient des adversaires invincibles.

Les filles avaient placé Taram au centre du cercle qu'elles avaient formé et s'étaient défendues aussi longtemps qu'elles avaient pu tenir. Leurs assaillants ne semblaient pas vouloir fatiguer, contrairement à elles. Puis, une à une, elles s'étaient effondrées, blessées et vidées. Il n'y avait que Raiponce et Belle qui étaient restées debout, rendues encore plus fortes par le besoin de protéger leurs soeurs. Elles se déchaînaient, donnant un coup d'épée par ci et balançant un coup de poing par là.

Mais même les tempêtes les plus violentes finissent par se calmer ; les deux pirates s'étaient finalement laissées prendre, épuisées. Tous avaient admiré le courage de leur seconde et du lieutenant. Personne n'avait poussé un cri, dit un mot lorsque les guerriers les avaient attaché puis balancé dans cette hutte puante. Maintenant ils attendaient. 
Fatiguée et tremblante, Cendrillon finit par s'endormir.



Dans une partie de la forêt pas très éloignée du camp...

Bloody jura pour la millème fois que l'on ne l'y reprendrait plus. Voilà bientôt trois heures qu'elle suivait ce guide de pacotille, trois heures qu'elle avançait avec de la boue jusqu'aux genoux, une odeur nauséabonde dans les narines, trois heures qu'elle s'écorchait les jambes et qu'elle devait supporter les discours entrecoupés d'avertissements (souvent trop tard) du vieux bouc. Elle sentait monter en elle une colère noire, si l'épouvantail ne lui annonçait pas tout de suite qu'ils étaient arrivés, elle se servirait de sa tête comme lanterne ! Comme si celui-ci lisait dans ses pensées, il finit par s'arrêter devant un grand rideau de lianes et se tourna vers elle :


-Nous voilà arrivés, dit-il, derrière tu trouveras fe dont tu as besoin mais prends garde !

-Bien, bien je ferais attention rho ! Tu me laisses passer maintenant ou tu prends racine ?

-Quelle caffe-pieds vraiment !

-Je suis connue pour ça oui. Allez bouge !



Il s'écarta pour la laisser passer en maugréant.


-Ah !, fit-elle, j'allais oublier : c'est quoi ton nom ?

-En quoi f'est important ?

-Parce que si jamais je tombe sur une créature démoniaque encore plus moche que Cynok, il me faudra un nom sur lequel jeter ma malédiction.

-Y aura pas de monftres, mais fi tu veux appelle-moi Famir.

-Famir ?

-Non, Famir !

-C'est bien ce que je dis, Famir.

-Non, le "f" tu remplafes par "f".

-Ben oui ça donne Famir.

-Non ! Rho laiffe tomber.


La flibustière haussa les épaules, écarta le rideau de lianes et se retrouva devant un lac. Bleu. C'est tout ce qu'on pouvait en dire. Il n'était ni plus grand qu'un autre, ni plus beau, ni plus profond. Non. Il était bleu point. Ethel Flint fût surprise d'être un peu déçue mais se consola tout de suite en remarquant pourquoi le lac était aussi banal : un navire, blanc et or, se tenait au centre. Une figure de proue représentant une sirène mâle regardait l'eau, comme plongé dans ses pensées. Il capturait toute l'attention, rendait toute chose ridicule, et éblouissait son monde. Bloody s'assit. Elle sortit une réglisse de sa poche avant, la mangea puis baissa la tête et ferma les yeux. Un quart d'heure passa ainsi sans qu'elle ne bouge, Taho comme vigile. 
La figure de proue remua. Ce fut d'abord un froncement de sourcils, après un air perplexe se dessina sur son visage de bois et il tourna la tête dans la direction de la pirate. 

-Psssst !

-...

-Pssst !

-...

-EH !!, cria t-il.

Ron, lui fit-il répondu.
Vexé, il manoeuvra de façon à s'approcher du rivage, et hurla : "OH TOI !!!" surprenant la jeune femme qui s'était endormie. "Hum, quoi ?" fit-elle, encore dans les vaps, "Que veux-tu ? lui demanda t-il, Tout l'or qui se trouve au fond de ce lac, la réponse à une de tes nombreuses questions existentielles ou bien juste la paix dans le monde ?


-Je n'ai pas besoin d'or, j'en ai assez comme ça. Mes questions peuvent bien rester sans réponses et la paix dans le monde ne servirait à rien, les hommes sont trop stupides pour savoir en profiter.

-Alors t'es là pour quoi ?

-Pour toi.

-Pour moi ?

-Oui, j'ai besoin d'un bateau, tu en es un, donc c'est toi que je veux.


Phylo regarda son interlocutrice bouche bée. Jamais on ne lui avait fait pareille offense à lui, le grand maître des océans, l'écumeurs des mers, le voyageur indestructible ! Jamais on ne lui parlait sur un ton aussi irrespectueux, d'égal à égal. Il pencha la tête :

-Et si je t'aide, je suppose que tu vas me ramener ici sans même un petit merci et que tu vas repartir comme si de rien n'était...

-Non, si tu m'aide, je te garde.

-Juré ?

-Juré !

-D'accord ! Tu veux faire quoi ?

-Tuer le Kraken.

-Oui bien sûr, ce sera un jeu.. QUOI ???

-Tuer le Kraken est le seul moyen de sauver mon équipage, dit Flint et elle lui raconta toute l'histoire.


Le navire l'écouta et accepta de l'aider. La pirate grimpa à bord, prit le temps de se familiariser avec le gouvernail et se demanda comment sortir de là où ils se trouvaient car le lac était parfaitement rond, sans issue. Phylo sourit. Il lui fit découvrir son secret : un canal qui conduisait à la mer. Il était juste assez grand pour laisser passer le bateau et une grande partie de la végétation environnante le dissimulait aux yeux des curieux. Ils l'empruntèrent, Flint au gouvernail, Taho à la vigie.


Bientôt ils se retrouvèrent au large, à l'endroit où apparaissait habituellement le Kraken. Il était minuit, le monstre ne devait prendre son déjeuner qu'à partir de huit heures. S'installant à la vigie avec son ami, Bloody douta du plan qu'elle avait élaboré en route et leva la tête vers les étoiles.Soudain de l'eau sortit une immense tentacule qui saisit son écureuil et l'entraîna à sa suite sous l'eau.

-Taho !!



La suite , peut-être un jour !


Teish


------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tiana’s Palace


Lors d’une nuit sans lune, un petit bateau voguait sur les mers. Il y avait du jazz et des bonnes odeurs de nourriture, qui alléchèrent toute personne de ce monde.
Ce bateau avait pour nom Le «Tiana’s Palace».

De jeunes pirates entrèrent, arrêtant la musique et faisant disparaitre la bonne humeur de tous.

-Nous sommes des pirates venant de toutes les mers et nous avons faim ! FEMME ! DU RHUM ET DE LA BONNE BOUFFE !

-Tout de suite messieurs ! répondit la douce et délicate voix »

Et de derrière le bar, sourit une femme magnifique, accompagné d’un bel homme.

Naveen, un Gumbo pour ses messieurs, des beignets et du rhum s’il te plait !

-Bien ma douce !

-Messieurs, posez vos armes, ce bateau est neutre ! Et installez-vous.»


Les pirates, sous le charme, posèrent leurs armes et se détendirent.
La jeune femme demanda à ses musiciens de jouer un morceau. Et le jazz retentit de nouveau, les sourires se réinstallaient et la bonne humeur était là.

La belle femme s’absenta quelques instants, et réapparut avec une grosse marmite pleine.
Le jeune homme apparut avec des tonneaux de rhums.
Tout le monde se firent servir chacun leur tour, elle expliqua aux pirates :


-Voilà du Gumbo, c’est typique de chez vous, j’espère que vous aimerez !


Ils gouttèrent et un sourire s’afficha sur leurs visages. Le repas se passa dans la plus ambiante des soirées.

Une fois finie, les pirates partirent en leurs donnant quelques pierres d’or.
La jeune femme refusa et lui rendit :


- En Nouvelle-Orléans, le Gumbo est un plat qui se partage avec tout le monde. Gardez cet argent. Mon mari et moi n’en avons pas besoin.


Les pirates acquiescèrent et partirent.


-Quels sont vos noms ?

- Je m’appelle Tiana et lui c’est mon époux, Naveen ! Venez quand vous le souhaitez, notre restaurant vous sera toujours ouvert !



Les pirates firent passer le mot sur toutes les mers. Le «Tiana’s Palace» devint le restaurant le plus populaire, où règna la joie, la musique et surtout le partage !


Ayame


------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Neige-Blanche et les 7 pirates


Il existe tant d'histoire sur les mers de Survivors: des belles et des terribles. Certaines étaient joyeuses, d'autres plus tragiques. Celle que je vais vous conter raconte l'histoire d'une belle princesse fuyant la cruauté de sa belle-mère : Neige Blanche !


Neige Blanche était d'une beauté éclatante et d'une grande gentillesse. Elle était aimée de tous les habitants de Fortune. Elle avait beaucoup de prétendants. Mais elle attendait que son prince charmant arrive sur son beau cheval Blanc. Elle était idolâtrée par tous, sauf sa belle-mère. Elle ne supportait pas qu'elle ne soit pas la plus belle du royaume. Jalouse et narcissique, elle manipula le général de la Garde Royale, surnommé le Chasseur grâces à ses lancers de couteaux, ratant rarement sa cible afin qu'il tue la jeune Neige Blanche.


Un soir, il suivit la belle, couteau à la main. Neige-Blanche le remarqua et se mit à fuir. Après une longue course-poursuite, elle se dirigea vers le port. Elle était perdue. Elle regarda derrière elle et le chasseur était toujours là. Elle vit un bateau prêt à partir et elle monta dedans. Mais hélas, elle reçut un couteau qui la blessa grièvement et tomba dans les pommes.


Elle se réveilla dans une cabine, bandage au niveau de sa blessure. elle ne comprenait pas où elle était. Elle marcha doucement et vit des armes, des crânes, des pierres précieuses, etc. Un bateau pirate. Elle avait peur, mais en entendant des gros éclats de rires, la peur s'estompa. Elle ouvrit une porte et vit 7 individus de bonne humeurs.


La première particularité était qu'ils étaient tous pas très grands et qu'ils se ressemblaient tous. Ils étaient tous frères, d'une grande famille Nhins. Mais ils étaient néanmoins tous différents. Le capitaine, surnommé Chef était celui qui dirigeait cet équipage. Il était le plus intelligent et ces frères l'écoutaient toujours pour suivre ces maintes stratégies. Guilleret était le plus heureux, il voyait toujours la vie de bon côté, même à travers la mort. Tout le contraire de son frère jumeau, Grognon. Lui voyait le mal partout et ne souriait jamais. Il s'énerva pour un rien et se battait pour un oui et pour un non.

Bênet et Poltron étaient les plus discrets. Ils parlaient peu et ils étaient toujours dans leur monde. Mais ils étaient très forts pour se cacher et espionner. Le dernier était toujours malade, enfin c'est ce qu'il disait tout le temps. Ils l'appelaient l'Hypercondriaque, on comprend pourquoi. Il s'imaginait toutes sorte de maladies et chercha tous les remèdes possible. Sa lubie le rendit très bon en soin et était un très bon médecin.



Cet équipage était particulier. Bien qu'ils ne faisaient pas très peur, ils étaient très doués pour se battre. Neige- Blanche adorait leurs compagnies et leurs mode de vie. ça lui changeait de sa grande demeure, entouré de domestiques la suivant comme des toutous. Elle resta avec eux et elle devint plus forte et encore plus belle.


Lors qu'elle était en escale sur Fortune, des années après, elle rencontra de nouveau Le Chasseur qui n'en cru pas ces yeux. " Elle était encore en vie ? "

Neige Blanche se battit contre lui. Quand elle allait l'achever, le chasseur avoua que c'était sa Belle-mère qui voulait sa mort. Abasourdie et encore plus énervé, elle se rendit vers son ancien château, accompagné de ses compagnons Nhins pour détruire et détrôné la reine.



La reine fut détrônée mais Neige Blanche n'a jamais voulu reprendre la couronne. Elle voulait rester sur les mers, entouré de ces amis et laissa ce poste vacant à celui qui veut. Des années plus tard , Ferlan IV s'autoproclama roi et fit régner la terreur sur ces mers...




Comment aurait été Survivors si Neige Blanche avait gardé son trône ?
Cela est une autre histoire...

Bloody



------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La princesse pôelée


- Flynn. Regarde la Lune comme elle est belle !
Et ce bateau !! Ah, ils nous tirnte des boules de feu ! C’est pour nous saluer ?


-Raiponce, rentre immédiatement ! Ce sont des pirates qui attaquent le château ! »


Elle courra pour rentrer. Les gardes étaient tous devant la grande porte du royaume et sur les remparts. Ils étaient tous armés. Raiponce attrapa également son arme. Flynn voulut l’arrêter, mais il se prit un vilain revers qu’il eut un oeil au beurre noir…

Elle voulait défendre son royaume par tous les moyens !
Les pirates débarquèrent sur la terre ferme et commençaient à attaquer le royaume.



Raiponce prit Maximus et Pascal et chargea avec son drôle d'arme : Une poêle.
Les pirates riaient de cet objet. Mais ils se stopèrenet net en voyant la puissance de cet ustensile de cuisine.
Rayponce mit en terre une grande partie des pirates. Maximus les faisait fuir aussi.
Flynn essayait tant bien que mal de rejoindre sa belle, un peu sonné…


BIM ! BAM ! BOUM ! POELE !!!



La bataille fut acharnée. La tendre princesse en avait marre. Elle frappait tout ! Même Flynn. Elle ne différenciait plus ses amis et ses ennemis.
Les restant des pirates voyaient que ceux qui les contraient étaient un caméléon,
un cheval, un voleur sonné et une femme munie de … bah, d’un simple poêle et qu’elle triomphait. Ces scélérats fuirent ces drôles d'hurluberlus.



Depuis, son royaume n’eut plus aucunes attaques de pirates, brigands et autres. Les rumeurs s’étaient répandues comme quoi, leurs armes étaient, certes des poêles, mais que malgré ça,
il gagnait ! Raiponce était la princesse la plus heureuse du monde, dans le royaume le plus paisible. Bien qu’elle soit considérée comme la princesse la plus étrange au monde..


Ayame


------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Playlist Disney :


"Il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux
Chassez de votre esprit tous vos soucis
Prenez la vie du bon côté
Riez, sautez, dansez, chantez
Et vous serez un ours très bien léché !"



Et oui ! Cette semaine, la playlist, au même titre que la VDO revêt son costume enfantin, et se laisse porter par l'univers féérique de Disney. La rédaction vous présente sa playlist concoctée spécialement pour l'occasion par l'ensemble des rédacteurs ayant travailler sur cette gazette :

Commençons par Bloody qui choisit la célèbre chanson du Roi Lion ;Hakuna Matata "c'est une chanson que je peux écouter, écouter et écouter. Elle donne du peps et ça me rappelle des souvenirs d'ancienne animatrice, on le chantait très souvent !"

-Chem-Cheminée Chem-Chem Cheroo de Mary Poppins. "Un des premiers films que j'ai regardé et je ne m'en lasse pas !"

-Le Boogie Blues de l'Etrange Noel de Mr Jack, "Ce méchant a trop la classe et c'est de mes films préférés !"

-Sauvage de Pocahontas. "Juste, j'adore, rien à dire !"

-Sous l'Océan de La Petite Sirène, choisi en grande partie pour Sébastien.



"Quand la sardine biguine des biguines,
Çà balance, çà swingue !
Ils ont du sable, çà c'est certain,
Nous le jazz-band et tous les copains !
On a les clims clams,
Pour faire une jim-jam,
Sous l'océan !"




Pour Pikpasmasalad, une seule chanson mérite d'être retenue : celle de Comme un homme issue du dessin animé Mulan.


De son coté Ayame a choisi Ce qui fait qu'tout tourne en rond de Merlin L'Enchanteur. "C'est une musique adorable et elle donne leçon de vie"

-Aloha O'e de Lilo et Stitch "Une musique douce, qui montre la tendance et des paroles de grandes sensibilités."

-Charivari du Bossu de Notre Dame "c'est une musique de fête qui montre que les apparences sont trompeuses"

-He mele no lilo de Lilo et Stitch. "Elle montre la musique traditionnelle des iles et la beauté de ses danses"

-Tout le monde veut devenir un Cat des Aristochats
"Musique qui bouge, qui explique que la vie de chat est parfaite *O*"


"Tout le monde veut devenir un cat
Parce que un chat
quand il est cat
Retombe sur ces pattes
A jouer du jazz
On devient vite un acrobate
Oui tout le monde veut devenir un cat"




Enfin, LylyS a sélectionné L'air du Vent de Pocahontas.
"C'est l'un des seuls Disney dont le message me parle vraiment, sur cette chanson là particulièrement."

-L'histoire de la vie du Roi Lion. car elle "trouve juste cette chanson épique !"

-Higitus Figitus de Merlin L'Enchanteur. "Plus pour les images complètement dingues que pour la chanson en elle même."




Sur ce, se termine cette Playlist spéciale Disney.

Et vous ? Quelle chansons préférez-vous ? Faites nous le savoir via VDO la mouette !


N'hésitez pas à participer vous aussi à la VDO en envoyant votre playlist à la mouette VDO ou aux rédacteurs. Pas besoin d'être sur Disney , évidemment !


------------------------------------------------------------------------------------------------------------


"Allez bye bye déjà
Il faut bien qu'on s'en aille
Chacun sa route et son étoile
Il faut se dire bye bye "



Et oui, cette VDO est finie. Vous avez découvert ou vous remémorez l'univers de Walt Disney.


Grand merci à LylyS, Ayame, Teish, Plogus, Pikpasmasalad er Bloody pour avoir écrit pour cette gazette!


Merci évidement à Walt Disney et son équipe pour avoir créé de nombreux films , chansons, etc. Sans eux, ça serait pas la grande joie!


A la prochaine , pour une nouvelle VDO avec vos textes et tout !




Allez bye bye déjà
Il faut bien qu'on s'en aille
Chacun sa route et son étoile
Il faut, il faut, il faut, il faut...


(Basil, Détective Privé)

------------------------------------------------------------------------------------------------------------
        Une aventure de pirates via un jeu interactif et passionnant !
Jeux-Sociaux
Inscription
Inscription Screenshot

Connexion Actualité


Partenaires - Copyright Survivors toute reproduction interdite.
15481 inscrits ! Créé par Kévin Picart.
Survivors est un Jeu de Pirate en ligne et gratuit.